Le régime 1-2-4

L'ultime diète pour passer la phase plateau

La phase plateau est la hantise de toute personne voulant progresser. Que ce soit pour assimiler une nouvelle compétence, soulever plus de fonte ou perdre du poids, il y a toujours un moment où le corps et/ou l'esprit cherchera à s'adapter pour limiter les variations et donc empêcher la progression.

La perte de poids n'échappe pas à cette règle.

L'astuce est généralement d'inclure un "cheat meal" ou une variation brutale dans la prise calorique – la méthode zigzag.

Cependant, même si nous partageons tous la même biologie, il y a des différences dues à la fois au style de vie et à des petites variations individuelles qui impliquent une inefficacité de certaines méthodes. Ainsi, mes particularités personnelles font que les régimes traditionnels ne fonctionnent pas ou ne sont pas adaptés à mon rythme.

Ainsi, j'ai mis au point la méthode 1-2-4 qui permet de pousser le corps dans ses retranchements et de passer outre la phase plateau.

Perte de poids : passer à l'action

Mise en place d'un régime alimentaire

La perte de poids n'est pas une chose aisée. Elle réclame de la motivation et de la méthode.

Une fois que vous avez réalisé à quoi vous allez vous exposer, si vous êtes toujours motivé, il faut passer à l'action.

Se jeter tête baissée dans un régime conduit inexorablement à l'échec. Il faut avant tout préparer un plan de bataille. Cette étape est nécessaire car elle permet de construire la motivation et de préparer l'esprit à un long périple.

Restriction calorique + low carbs = <3

Pourquoi il faut limiter les glucides lors d'une diète

Lors d’une diète avec restriction calorique visant à perdre du poids, il convient de respecter certaines règles. Mais la question du régime alimentaire se pose. Même s’il n’y a pas de réponse précise, il convient cependant de faire attention à certaines choses, notamment la quantité de glucides ingérée.

Nous allons voir ici pour lesquelles la quantité de glucides doit être surveillée et maîtrisée.

Perte de poids : une seule méthode…

mais vous allez souffrir

La perte de poids est une question de plus en plus fréquente et est intrinsèquement liée à l'obésité dans la société moderne.

Le débat fait rage entre l'acceptation ou non de l'obésité comme normalité et, lorsque la perte de poids est un objectif, sur le moyen à employer, qu'il soit intrisèque – régime – ou extrinsèque – chirurgie.

En tant qu'athlète, je ne considère pas la méthode extrinsèque comme une solution en soi, puisqu'il s'agit en réalité d'une tricherie. La chirurgie ne résout pas le problème, elle le contourne. Or, l'intérêt du sport réside dans sa réussite personnelle par sa détermination et ses efforts.

Donc, une personne qui voudrait maigrir par ses propres moyens en mettant à l'épreuves ses propres limites arrivera à se poser la question du régime alimentaire.

Parlons-en…

Athlète et végétarien

Est-il possible d'être à la fois athlète et végétarien ?

Je vois régulièrement des reportages et des interventions à propos des bienfaits du végétarisme sur le corps et sur la planète, notamment par rapport aux problèmes climatiques et à l' épuisement des ressources naturelles.

Certes, l'homme étant omnivore et la nature étant bien faite, il est tout a fait possible d'obtenir les nutriments nécessaires sans manger de viande. Cependant, on oublie souvent de dire qu'on ne peut pas transposer simplement l'apport de protéines par la viande et par le végétarisme sans tenir compte du reste.

Or, lorsque vous êtes un athlète, les choses ne sont pas exactement aussi claires et simples et la comparaison ne peut pas se limiter à un simple apport de protéines.